Les participants

Les participants d’AGRICAN devaient avoir cotisé au moins 3 ans à la Mutualité Sociale Agricole pour entrer dans l’étude. A l’inclusion, ils étaient âgés de 20 à 105 ans, retraités pour 56% des femmes et 45% des hommes.

Caractéristiques générales des participants à l’inclusion

Les participants d’AGRICAN étaient un peu plus fréquemment des hommes (54 %). L’âge à l’inclusion variait de 20 à 105 ans. En moyenne, les actifs avaient déjà cotisé 20 ans au régime agricole lors de leur inclusion et 28 ans pour les retraités. Un tiers des femmes de la cohorte étaient des salariées retraitées, 16% des cheffes d’exploitations retraitées, 14% étaient des agricultrices en activité et 19% des salariées en activité. 17% des hommes de la cohorte étaient salariés agricoles retraités, 14% des chefs d’exploitations retraités, 12% des agriculteurs en activité et 23% des salariés en activité. Le statut des personnes ayant cotisé comme salariées et comme exploitantes au cours de leur vie professionnelle était qualifié de “mixte“.

Caractéristiques des activités professionnelles des participants à l’inclusion

La grande majorité des membres de la cohorte avaient déjà travaillé sur une exploitation agricole au cours de leur vie (78%) mais d’autres activités professionnelles étaient également représentées comme le travail au sein de coopératives agricoles (plus de 12 000 personnes), les entreprises de travaux agricoles (plus de 8 000 personnes), le secteur tertiaire relevant du régime agricole comme les banques, les assurances, la MSA… (près de 8 000 personnes), le secteur du bois (près de 6 000 personnes) et le secteur du paysagisme et du jardinage professionnel (près de 4 000 personnes).

Secteurs agricoles mieux identifiés lors du suivi de la cohorte

Principales cultures impliquant des membres de la cohorte

Parmi les membres de la cohorte ayant travaillé sur une ferme, une exploitation ou un domaine agricole, beaucoup ont participé à la culture des prairies (64% des hommes et 42% des femmes), du blé et/ou de l’orge (56% des hommes et 24% des femmes), du maïs (42% des hommes et 13% des femmes), des vignes (35% des hommes et 31% des femmes) ou des pommes de terre (25% des hommes et des femmes). L’arboriculture et les cultures de betteraves concernaient entre 15 et 20% des membres de la cohorte. Les autres cultures (colza, tournesol, pois ou/et féveroles, légumes, tabac et cultures sous serres) étaient plus minoritaires notamment chez les femmes.

CULTURES IMPLIQUÉES

Principaux élevages impliquant des membres de la cohorte

Parmi les membres de la cohorte ayant travaillé sur une ferme, une exploitation ou un domaine agricole, les deux tiers ont été impliqués dans l’élevage de bovins. L’élevage de volailles est aussi largement représenté dans la cohorte AGRICAN (24% des hommes et 42% des femmes) ainsi que l’élevage de cochons (22% des hommes et 27% des femmes). Près d’un quart des hommes de la cohorte ont été au contact de chevaux mais seulement 12% des femmes. Les élevages d’ovins et/ou de caprins sont plus minoritaires (12% des hommes et 11% des femmes).

élevages IMPLIQUÉS

Histoire tabagique des participants à l’inclusion

Les trois quarts des femmes et un peu moins de la moitié des hommes de la cohorte n’avaient jamais fumé. La proportion d’anciens fumeurs était très nettement supérieure chez les hommes (40 % contre 9 % chez les femmes). 12% des hommes et 5 % des femmes fumaient encore à l’inclusion. Environ 20 % des fumeurs consommaient plus d’un paquet de cigarettes par jour. La fréquence du tabagisme au cours de la vie était nettement plus faible chez les non-salariés d’Agrican (en orange clair dans la figure ci-dessous) que dans la population générale française (gris), ceci pour les hommes et pour les femmes et pour toutes les classes d’âge. Le tabagisme des hommes salariés de moins de 65 ans et des femmes salariées de moins de 45 ans (en orange foncé) était similaire voire plus élevé que dans la population générale.

COMPARAISON DU TABAGISME DE LA COHORTE AGRICAN à L’INCLUSION ET DE LA POPULATION GÉNÉRALE (BAROmÈTRE SANTÉ 2005) en fonction DE L’ÂGE, DU SEXE ET DU STATUT

en savoir plus

Santé Publique France

www.santepubliquefrance.fr

Corpulence des participants à l’inclusion

A l’inclusion, l’obésité (Indice de Masse Corporelle supérieur à 30kg/m2) et le surpoids (IMC compris entre 25 et 30 kg/m2) concernaient de 40% (pour les 25-34 ans) à 70% (pour les plus de 65 ans) des hommes de la cohorte et de 35% à 50% des femmes de la cohorte. Ces excès de poids étaient un peu plus fréquents chez les hommes de la cohorte de plus de 45 ans que dans la population masculine française du même âge. Cette corpulence plus forte (obésité et surpoids) dans la cohorte se retrouvait à un âge plus avancé (plus de 55 ans) pour les femmes.

Obépi : De 1997 à 2015, le laboratoire Roche réalisait tous les 3 ans une enquête épidémiologique nationale sur les questions de surpoids et d’obésité chez l’adulte.
CONTACTEZ-NOUS
Numero Vert Agrican Web

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h